R344Neurological outcomes of primary and spontaneous supratentorial intracerebral hematoma admitted in intensive care unit at the University Hospital of Grenoble Alpes

Réanimation / Urgences
Neuroscience
S. Bersinger 1, P. Banco 2, J.F. Payen 3.
1Réanimation Neurochirurgicale - Grenoble (France), 2Bloc Des Urgences / Déchocage - Grenoble (France), 3Chef Du Pôle Anesthésie-Réanimation - Grenoble (France)

Conflits d'intérêt

Aucun


Position du problème et objectif(s) de l’étude

Les hématomes intra-parenchymateux (HIP) représentent une urgence diagnostique et thérapeutique. La grande majorité des études sur les HIP spontanés et primitifs concernent des patients d’unités vasculaires neurologiques. L’objectif principal de cette étude est de définir quel est le pronostic neurologique à un an des patients admis en réanimation pour un HIP supratentoriel spontané et primitif. Les objectifs secondaires sont de déterminer les facteurs de risques associés au devenir neurologique de ces patients.


Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude rétrospective et prospective de type III monocentrique. Tous les patients majeurs admis en réanimation au CHU Grenoble Alpes (CHUGA) entre juillet 2012 et juillet 2017 pour un HIP spontané et primitif supratentoriel ont été inclus. Plusieurs paramètres cliniques, thérapeutiques et radiologiques ainsi que la mortalité en réanimation ont été recueillis. Le recueil des données s’est fait de façon rétrospective par une seule et même personne. Le pronostic neurologique à un an des patients inclus était déterminé à partir du score de Rankin modifié (mRS) par appel téléphonique.

 


Résultats & Discussion

Entre juillet 2012 et juillet 2017,  un total de 133 patients ont été admis en réanimation au CHUGA pour un HIP supratentoriel spontané et primitif. La mortalité en réanimation était de 41% avec une mortalité globale à un an de 51%. On retrouve 21% des patients avec une évolution neurologique favorable (mRS 0-3).

En analyse multivariée pour toute augmentation d’un point du score de Glasgow moteur l’Odds Ratio était de 0.50 (IC 95% 0.29-0.85, p-value 0.011) en faveur d’un pronostic neurologique défavorable à un an (mRS 4-6). 

Une analyse par courbe ROC a été réalisé pour 4 variables (âge, score de Glasgow moteur, shift radiologique et volume de l'hématome) permettant de déterminer le seuil de chacune de ces variables en faveur d'un pronostic neurologique défavorable à un an. Un score clinico-radiologique pronostic en 4 items (Figure 1) a été crée à partir de ses seuils et nous l'avons appliqué à notre cohorte en excluant les patients pour lesquels il manquait une des variables.

Un score de Glasgow moteur entre 1 et 3 était associé à un pronostic neurologique défavorable avec une spécificité de 0.97 (IC 95% 0.92-1.0) et une valeur prédictive positive de 0.97 (IC 95% 0.91-1.0). Un shift radiologique supérieur à 8 mm, un volume de l’hématome supérieur à 30 ml et un âge de plus de 64 ans semblent être également associés à un mauvais pronostic neurologique. L'association de 3 ou 4 de ses critères pour les patients de notre cohorte a montré une mortalité à 1 an de 97% (Figure 2).

 


Conclusion

Les HIP supratentoriels spontanés et primitifs admis en réanimation au CHUGA ont une mortalité élevée de 51% à un an. Le pronostic neurologique à un an des patients survivants est défavorable avec seulement 21% des patients qui gardent une indépendance fonctionnelle. 


Références

Remerciements

Score HIPREA

Pronostic neurologique à un an