R221: Evaluation de l’autorégulation cérébrale au cours de l’anesthésie générale par calcul de l’indice Mxa. Comparaison de deux méthodes de calcul du Mxa

Anesthésie
Neuroscience
H. Ravaux 1, E. Manquat 1, J. Cartailler 1, L. Gergele 2, J. Serrano 1, J. Mateo 1, J. Joachim 1, E. Gayat 1, A. Mebazaa 1, F. Vallee 1.
1Lariboisière - Paris (France), 2Hopital Privé De La Loire - Saint Etienne (France)

Conflits d'intérêt

aucun


Position du problème et objectif(s) de l’étude

L’autorégulation cérébrale (ARC) est un phénomène complexe permettant de maintenir le débit sanguin cérébral (DSC) constant malgré les variations de pression artérielle moyenne (PAM). Monitorer ce paramètre permet d’intervenir afin d’éviter la perte d’ARC. Le principal outil de monitorage est le Mxa qui étudie la corrélation entre la PAM et la vélocité moyenne de l’artère sylvienne (Vm). Un Mxa>0,3 correspond à une perte d'ARC. L’objectif principal de notre étude est la comparaison de deux méthodes de calcul du Mxa au cours de l’anesthésie générale, la méthode de référence (MxaC) calculée sur 5 min et une nouvelle méthode (MxaG) calculée sur 1 minute et de définir la PAM Optimale permettant de conserver l'ARC (PAM la plus basse permettant un score Mxa<0,3).


Matériel et méthodes

Les mesures étaient réalisées chez des patients majeurs au cours d’anesthésie générale programmée. Les signaux de PAM et Vm étaient recueillis après l’induction à un état stable.  Le calcul du MxaC et G était effectué à posteriori de l’intervention grâce au logiciel Optimap®. Deux Mxa étaient calculés à deux niveaux de PAM lorsque cela était possible. A partir de ces résultats, la PAM optimale permettant un maintien de l’ARC était définie pour chaque patient.


Résultats & Discussion

Sur les 92 patients éligibles, seulement 36 ont pu avoir un calcul de MxaC et 38 un calcul de MxaG. Seize patients (43,6%) avec calcul du MxaC et six (15,8%) avec calcul du MxaG présentaient une perte d’ARC à la période baseline. Le MxaC médian était de 0,27 et le MxaG médian était de 0,05 (p=0,0126). Deux calculs de Mxa pour un même patient, à différents niveaux de PAM ont pu être obtenus :  16 fois avec le MxaC et 24 fois avec le MxaG. Il n’y avait pas de différence significative entre les PAM optimales obtenues par MxaC (72+/- 8 mmHg) et G (68 +/- 9 mmhg) (p=0,0625) mais il nous semble important de noter que sur les 27 patients où une PAM optimale C et G a pu être comparé, 5 patients avaient une PAM optimale C supérieur d’au moins 10 mmhg par rapport à la G.

 


Conclusion

Cette étude montre que le calcul des indices d’ARC, MxaC et MxaG sont importants en anesthésie mais difficile à réaliser. Ils ont permis de détecter une perte d’ARC, de la corriger et de définir la PAM optimale chez les patients sous anesthésie générale. Cependant ils présentent des différences avec une plus grande variabilité du MxaG et une tendance à la sous-estimation de la PAM optimale par rapport au MxaC.  

 

 


Références

Brown CH, Neufeld KJ, Tian J, Probert J, LaFlam A, Max L, et al. Effect of Targeting Mean Arterial Pressure During Cardiopulmonary Bypass by Monitoring Cerebral Autoregulation on Postsurgical Delirium Among Older Patients: A Nested Randomized Clinical Trial. JAMA Surg. 1 sept 2019;154(9):819‑26

Czosnyka M, Smielewski P, Kirkpatrick P, Menon DK, Pickard JD. Monitoring of Cerebral Autoregulation in Head-Injured Patients. Stroke. oct 1996;27(10):1829‑34


Remerciements

Courbe d'autorégulation cérébrale et PAM Optimale

Mxa et Pam Optimale