R094Evaluation du score ICEBERG dans le pronostic neurologique de patients cérébrolésés : Résultats d’une cohorte historique et une cohorte de validation

Réanimation / Urgences
Neuroscience
P-R. Koundé 1, J. Matéo 1, J. Cartailler 1, F. Vallée 1, A. Mebazaa 1.
1Hôpital Lariboisière - Paris (France)

Conflits d'intérêt

Aucun


Position du problème et objectif(s) de l’étude

Établir un pronostic neurologique lors de la prise en charge initiale des traumatisés crâniens graves, et plus généralement chez les patients cérébrolésés de neuro-réanimation reste
difficile. Le score ICEBERG est un score visuel prenant en compte des éléments du monitorage multimodal et de l’intensité thérapeutique engagée chez ces patients. L’objectif de l’étude ICEBERG 1 était d’évaluer le pouvoir prédictif du score ICEBERG sur la mortalité précoce à 28 jours et le pronostic neurologique à long terme dans une cohorte historique de patients traumatisés crâniens grave. La représentation visuelle du score ICEBERG était aussi évaluée auprès de l’équipe soignante, médicale et paramédicale.L’étude ICEBERG 2 avait pour objectif l’évaluation du score ICEBERG dans une population actuelle de cérébrolésés.


Matériel et méthodes

Le score ICEBERG incluait 6 variables issues du monitorage multimodal et relatives à l’intensité thérapeutique : la pression de perfusion cérébrale (PPC), la pression intracrânienne (PIC), la température corporelle, l’osmolarité sanguine, la pression partielle artérielle en CO2 (PaCO2) et la profondeur de la sédation.
ICEBERG 1 incluait des patients traumatisés crâniens graves (Glasgow Coma Scale ≤ 8), admis en réanimation et bénéficiant d’un monitorage de la PIC, issus d'un cohorte ancienne prospective de l'étude PariS-TBI 1. Le critère de jugement principal était la
relation du score ICEBERG avec la mortalité précoce à 28 jours.
ICEBERG 2 était une étude de cohorte rétrospective, monocentrique, prenant en compte tous les patients admis en neuro-réanimation et ayant bénéficié d’un monitorage de la PIC pendant au moins
24 heures. Le critère de jugement principal était la relation du score ICEBERG avec la mortalité précoce à 28 jours.


Résultats & Discussion

ICEBERG 1 a inclus 207 patients. La mortalité précoce était de 22%. Le score ICEBERG à H48 représentait le meilleur critère pronostique de mortalité précoce (AUC 0.86) comparé au score CRASHmortalité (AUC 0.71) ou à l’âge seul (AUC 0.66).
ICEBERG 2 a inclus 103 patients, pris en charge de janvier 2017 à mars 2020. La mortalité précoce était de 26%. Le score ICEBERG était plus haut dans le groupe non survivant à 28 jours par rapport au groupe survivant sur les 4 premiers jours (p<0.05). Le score ICEBERG à H36 de prise en charge représentait le meilleur critère pronostique de mortalité précoce avec une AUC à 0.67, équivalente à celle de l’âge (AUC 0.68).


Conclusion

Le score ICEBERG est une méthode simple et efficace pour décrire le tableau neurologique du patient cérébrolésé. Un score ICEBERG haut est associé à une mortalité plus importante chez ces patients.


Références

1/ Mateo J, Payen D, Ghout I, et al. Impact of extended monitoring-guided intensive care on outcome after severe traumatic brain injury: A prospective multicentre cohort study (PariS-TBI study). Brain Inj. 2017;31(12):1642-1650. doi:10.1080/02699052.2017.1370554


Remerciements

Evolution du score ICEBERG 1 et de ses composantes

Evolution du score ICEBERG 2 et de ses composantes