R346Etude des facteurs pronostiques des patients admis en réanimation pour accident vasculaire cérébral: un étude sur registre populationnel

Réanimation / Urgences
Neuroscience
P. Aries 1, P. Bailly 2, T. Baudic 1, M. Consigny 3, S. Timsit 4, O. Huet 5, T. Gargadennec 5.
1Département D'anesthésie Réanimation Chirurgicale, Chru Brest, Hôpital D'instruction Des Armées Clermont Tonnerre, Brest-Brest (france) - Brest (France), 2Département De Médecin Intensive Et Réanimation, Chru Brest - Brest (France), 3Centre D'investigation Clinique, Chu Brest - Brest (France), 4Service De Neurologie, Chu Brest - Brest (France), 5Département D'anesthésie Réanimation Chirurgicale, Chru Brest - Brest (France)

Conflits d'intérêt

Aucun


Position du problème et objectif(s) de l’étude

Les patients admis en réanimation pour accident vasculaire cérébral (AVC) présentent un morbi-mortalité élevée. Le recours à la ventilation mécanique a été associée à une mortalité à un an supérieure à 50%. (1) Cependant l'impact des autres défaillances d'organe et des perturbations métaboliques en tant que facteurs d'agression secondaire sur le devenir de ces patients reste peu évalué. D'autre part des limitations des thérapeutiques (LAT) sont fréquemment décidées à la phase précoce de prise en charge exposant les patients au risque de la prophétie auto-réalisatrice.

L'ojectif était de déterminer les facteurs, incluant l'instauration de LAT, associés à un mauvais pronostic en réanimation et à 90 jours.


Matériel et méthodes

Etude de cohorte (Janvier 2008 -Décembre 2017) utilisant le registre Inserm des AVC du Pays de Brest, un registre prospectif populationnel des victimes d'AVC de la région Bretagne Ouest. Les critères d’inclusion étaient définis par l’association d’un diagnostic d’AVC ischémique, hémorragique ou de thrombophlébite cérébrale de novo, d’un âge supérieur ou égal à 18 ans, d’une admission en réanimation et par la présence d’une défaillance d’organe. Les défaillances d’organes étaient définies soit par un coma, une hypoxémie ou une détresse respiratoire ou par un état de choc. Les critères d'évaluation étaient le décès en réanimation, le score de Rankin en sortie d'hospitalisation et la survie à 90 jours. Les données cliniques et paracliniques du séjour en réanimation étaient spécifiquement relevées. La recherche des facteurs associés aux critères d'évaluation était réalisée par analyse univariée puis multivariée. 


Résultats & Discussion

215 patients (106 AVC hémorragiques et 109 AVC ischémiques) ont été inclus après identification à partir du registre et recherche des crtières d'inclusion. L'âge moyen des patients était de 65.6 +/- 12.39 ans et 61,4% étaient des hommes. Le score NIHSS moyen à l'admission était de 22,43+/- 14.74 et le score de Glasgow moyen était de 9,39 +/- 4.78. Le score IGS2 moyen à l'admission était de 54,84+/- 17.75. La mortalité en réanimation était de 52%, le score de Rankin moyen à la sortie d'hôpital était de 5.02 +/- 1.56 et 61% des patients étaient décédés à 90 jours. 36,9 % des patients ont eu une LAT. Les facteurs indépendamment associés à la mortalité en réanimation était l'âge OR= 1,03, IC95% (1,01-1,06), p=0,008, la survenue d'une HTIC OR= 6,89 IC95% (3,55-13,38), l'intubation orotrachéale OR= 7,39 IC95%(1,93-28,23), p=0,003 et la mise sous amines vasopressives OR= 3,36 IC95% (1,50-7,53), p=0,003. L'intubation orotrachéale OR= 3,93 IC95% (1,13-13,36), p= 0,003 et le score NIHSS OR = 1,07 IC95% (1,00-1,13), p= 0,003 étaient associées à un mauvais pronostic fonctionnel en fin d'hospitalisation (Rankin de 4 à 6 inclus). L'âge et l'intubation orotrachéale étaient également associés au décès à J90. L'ajout des limitations thérapeutiques dans la modélisation statistique ne modifiait pas les associations statistiques.


Conclusion

Dans cette étude la moitié des patients admis pour AVC (ischémique ou hémorragique) en réanimation décédaient durant le séjour. Le statut fonctionnel des survivants était très altéré. La mise sous ventilation mécanique et sous amines vasopressives était associée à un mauvais devenir, indépendamment de l'introduction de LAT au cours du séjour. 


Références

(1) de Montmollin E, et al. One-year survival in acute stroke patients requiring mechanical ventilation: a multicenter cohort study. Ann Intensive Care. 7 mai 2020;10(1):53. 


Remerciements